• ECTS

    3 crédits

  • Composante

    Philo, Info-Comm, Langages, Littératures & Arts du spectacle

  • Volume horaire

    24.0h

  • Période de l'année

    Enseignement cinquième semestre

Description

Le cours porte sur la période charnière 1945-1975 qui marque un ensemble de ruptures dans les cinématographies européennes et donne naissance à la notion de « modernité cinématographique ». Le cours s’intéressera d’abord à la notion même de « modernité » pour en déterminer le sens et la portée dans le champ cinématographique. Puis il reposera sur l’étude conjointe de films-clés de la période (du néoréalisme italien à Wenders en passant par Bergman, Bresson, Buñuel, Godard etc.) et de textes critiques et théoriques qui ont défini, interrogé, pensé la question de la modernité, ses formes et ses enjeux esthétiques, artistiques, philosophiques, anthropologiques, politiques. Il ouvrira également sur l’importance de ces ruptures pour le cinéma américain.

Lire plus

Objectifs

- Acquérir une connaissance des questions théoriques liées à la notion de « modernité » cinématographique
- Savoir aborder des extraits, œuvres, cinéastes précis en lien avec des questions théoriques

Lire plus

Évaluation

 

 

  • Régime standard session 1 – avec évaluation terminale (1 seule note) : 1 DST final en 2 h

 

 

 

 

  • Régime dérogatoire session 1 : 1 DST en 2 h

 

 

 

 

  • Session 2 dite de rattrapage : 1 DST en 2 h

 

 

Lire plus

Heures d'enseignement

  • Théorie des modernitésCM24h

Pré-requis nécessaires

  • Compétences en expression écrite et orale en langue française
  • Connaissances en études cinématographiques niveau licence (capacité d’analyse de film, connaissances historiques, esthétiques et théoriques générales) ;
  • Avoir suivi le cours d’ « Histoire du cinéma 4 : Le moment moderne », ou avoir une bonne connaissance du cinéma européen de l’après-guerre aux années soixante-dix.
Lire plus

Compétences visées

  • Acquisition de connaissances en théorie du cinéma et de l’audiovisuel
  • Capacité à conceptualiser, à penser des objets filmiques à partir de connaissances littéraires, philosophiques, cinématographiques.
  • Capacité d’écriture, d’analyses filmiques, de réflexion théorique.
Lire plus

Bibliographie

  • Jacques Aumont, « Le cinéma a-t-il jamais été moderne ? », in La parenthèse du moderne, Paris, Centres Pompidou, 2005
  • Charles Baudelaire, Le peintre de la vie moderne, Paris, éditions du Sandre, 2009
  • André Bazin, Qu’est-ce que le cinéma ?, Paris, CERF, 1974
  • Serge Daney, La Rampe (1983), Paris, Cahiers du cinéma, 1996
  • Gilles Deleuze, Cinéma 2. L’image-temps, Paris, éd. de Minuit, 1985
Lire plus