Philosophie et problèmes du temps présent 2

  • ECTS

    3 crédits

  • Composante

    Philo, Info-Comm, Langages, Littératures & Arts du spectacle

  • Volume horaire

    24.0h

  • Période de l'année

    Enseignement cinquième semestre

Description

Groupe LAZZERI : Le libéralisme et ses critiques

Le cours de cette année se demande dans quelle mesure il est possible de formuler une définition conceptuelle convaincante du libéralisme dans laquelle toutes ses variantes (économiques, politiques) puissent se reconnaître et en inscrivant cette définition dans l’histoire de la tradition libérale (Locke, Hume, Kant, Tocqueville, Schatz, Berlin, Rawls Dworkin..). On examinera dans un second temps quelques une des critiques les plus importantes auxquelles le libéralisme a été soumis, à savoir celles du Républicanisme (Pettit, Maynor, Lovett), du Communautarisme (Walzer, McIntyre) et celle du Marxisme (Marx, Losurdo, Boyle & Gintis) en évaluant leur portée et leur validité. On se demandera, en dernier lieu, si le libéralisme peut constituer la « philosophie indépassable de notre temps ».

Enseignants: LAZZERI Christian, LEVINE Emmanuel

 

Groupe LEVINE : 

L’invisibilité sociale 
Des manifestations contre le racisme et les violences policières aux revendications de certaines professions méprisées, les dénonciations d’invisibilité et les demandes de visibilité saturent les champs médiatiques et politiques actuels. Pourtant, ces notions restent encore assez rarement thématisées philosophiquement. L’invisibilité ne serait-elle qu’une métaphore visuelle pour dire des discriminations sociales, raciales ou de genre ? Nous nous intéresserons d’abord à la définition de l’invisibilité proposée par la théorie de la reconnaissance d’Axel Honneth comme pathologie sociale fondée sur un déni de reconnaissance. Dans un deuxième temps, nous confronterons cette définition à d’autres théories de l’exclusion sociale (Robert Castel, Serge Paugam) et de la visibilité politique (Hannah Arendt, Jacques Rancière, Judith Butler). Enfin, nous aborderons quelques problèmes de l’action politique qui découlent de ces théories de l’invisibilité sociale : comment penser l’intersectionnalité épistémique et politique des oppressions raciales, sociales ou de genre ? La visibilité peut-elle constituer une fin politique ? Comment représenter esthétiquement et politiquement ces expériences inaudibles ?

Lire plus

Objectifs

Ce cours se propose d’approfondir un ou plusieurs problèmes en montrant comment ils prolongent, transforment ou renouvellent certains débats marquants de l’histoire de la philosophie. Il offre aux étudiant(e)s un éclairage problématique qui les incite à confronter un ou plusieurs systèmes de pensée en se montrant attentifs à leur conceptualité, leur contexte historique, leurs courants et traditions revendiquées ou réarticulées à partir de ce problème.

Lire plus

Évaluation

M3C en 2 sessions

Régime standard session 1 – avec évaluation continue (au moins 2 notes, partiel compris) :
1 travail à la maison et 1 épreuve sur table d'une durée de 2 heures
Régime dérogatoire session 1 :
1 épreuve sur table d'une durée de 4 heures
Session 2 dite de rattrapage :
1 épreuve sur table d'une durée de 4 heures

Lire plus

Heures d'enseignement

  • Philosophie et problèmes du temps présent 2TD24h

Pré-requis nécessaires

L’étudiant(e) devra avoir une culture philosophique correspondant au niveau d’une troisième année de licence en philosophie.

Lire plus

Compétences visées

Maîtrise de la conceptualité des grands courants de la philosophie à partir d’un axe problématique.

Lire plus

Bibliographie

Groupe LAZZERI : Ouvrages classiques de référence

Thomas Hobbes, Léviathan, Sirey, 1971

John Locke, Second traité du gouvernement civil, PUF, 1994

Hume, Essais moraux, politiques et littéraires, PUF, 2001.

Kant, Métaphysique des mœurs. I. Doctrine du droit, Vrin, 1978.

Edmund Burke, Réflexions sur la révolution en France, Fayard/Pluriel 2011

Thomas Paine, Les droits de l’homme, Belin, 2009.

Benjamin Constant, De l'esprit de conquête et de l'usurpation, G-F, 1980

Alexis de Tocqueville, De la démocratie en Amérique, I et II, G-F, 1985

John Stuart Mill, De la liberté, Gallimard, 1990.

Herbert Spencer, L’individu contre l’Etat, ed. Manucius, 2008.

 

Une bibliographie complémentaire sera apportée au début du cours.

 

Groupe LEVINE :

Hannah Arendt, Condition de l’homme moderne (1961), tr. fr. Georges Fradier, Paris, Pocket, 2002.
Axel Honneth, La lutte pour la reconnaissance, tr. fr. Pierre Rusch, Paris, Gallimard, Folio essais, 2013.
Axel Honneth, « Visibilité et invisibilité. Sur l’épistémologie de la “reconnaissance” », Revue du MAUSS, 2004/1, pp. 137-151.
Jacques Rancière, Le partage du sensible. Esthétique et politique, Paris, La Fabrique éditions, 2000.
Judith Butler, Ce qui fait une vie. Essai sur la violence, la guerre et le deuil, Paris, La Découverte, coll. « Zones », 2010. 
Robert Castel, La discrimination négative, Paris, La République des idées/Seuil, 2007.
Serge Paugam, La disqualification sociale : essai sur la nouvelle pauvreté (1991), Paris, PUF, coll. « Quadrige » 2009.

Lire plus