• ECTS

    4,5 crédits

  • Composante

    Sciences sociales et administration

  • Volume horaire

    42.0h

  • Période de l'année

    Enseignement premier semestre

Description

Cannibalisme tupi, vierges mères australiennes, déterrement des morts à Madagascar, euthanasie des chefs Dinka… l’anthropologie s’est fait une spécialité de créer la surprise, nous obligeant à reculer les bornes admises du naturel et de l’universel ainsi qu’à décentrer le regard que nous portons sur notre propre société. La tension entre unité de l’homme et diversité des cultures, qui a fait l’objet de débats aussi anciens que la discipline elle-même, débouche aujourd’hui chez certains auteurs sur une critique radicale de la dichotomie nature/culture. Ces aspects historiques et théoriques seront abordés à l’occasion de l’examen comparatif de quelques grands thèmes : la personne, les relations homme-animal, la parenté et la sexualité, le corps, le racisme.

Lire plus

Objectifs

Cet enseignement vise à fournir un panorama de quelques questions importantes de la discipline anthropologique. Il vise à apprendre aux étudiants et étudiantes des choses qu’ils ignorent, si possible sans les ennuyer.

Lire plus

Évaluation

Examen sur table ou devoir maison selon les circonstances politiques ou sanitaires. La note finale est la moyenne de la note de TD et de la note de CM.

Lire plus

Heures d'enseignement

  • nature cultureCM18h
  • nature cultureTD24h

Compétences visées

Demander à Bartleby.

Lire plus

Bibliographie

Bazin, Jean, 1985. "A chacun son Bambara", dans Amselle, J. L. et Mbokolo, E.
(eds.), Au cœur de l'ethnie, Paris, La découverte, pp. 87-125
Bloch, Maurice, 2013. L’anthropologie et le défi cognitif. Paris : Odile Jacob
Descola, Philippe, 2005. Par delà nature et culture, Paris : Gallimard.
Geertz, Clifford, 1973. The interpretation of cultures, New-York : BasicBooks
Lévi-Strauss, Claude, 1987 [1952]. Race et histoire, Paris, Denoël (Folio essais 58) 
Dittmar, Pierre-Olivier, 2009. « Le propre de la bête et le sale de l’homme », dans Adam et l'Astragale : Essais d'anthropologie et d'histoire sur les limites de l'humain, Paris, Editions des sciences de l’homme, pp. 153-172

Lire plus