• ECTS

    3 crédits

  • Composante

    Sciences psychologiques, sciences de l'éducation

  • Volume horaire

    24.0h

  • Période de l'année

    Enseignement cinquième semestre

Description

Cet enseignement propose de retracer les contextes anthropologique, sociologique et philosophique des relations entre les humains et les autres animaux. — Eric Garine Wichatitsky et Olivier Kyburz (Maîtres de Conférences en Anthropologie) 16 heures. Approches anthropologiques. La question des relations des humains avec les animaux a dû être posée dès les premiers temps de la réflexion anthropologique. Qu'ils observent des rituels (notamment des sacrifices), des comportements de subsistance (chasse, élevage), des manières d'habiter (nomadisme, sédentarité rurale ou urbaine), de se nourrir (interdits ou préférences alimentaires) et de bien d'autres faits sociaux, les anthropologues sont constamment amenés à décrire et à analyser la manière que les humains ont d'interagir avec les animaux... ou de les éviter. C'est tout à la fois sur la part matérielle de l'existence des humains que sur les représentations qu'ils se font d'eux mêmes et des espèces qui les entourent que portent les analyses anthropologiques qui visent à comprendre les logiques des singulières de sociétés spécifiques que, par la comparaison, à dégager des traits généraux. L'étude anthropologique des relations entre les humains et les autres espèces ne fait pas exception. Cette expertise anthropologique sur la diversité des cultures, peut être mise à profit pour comprendre, avec un regard renouvelé, les problèmes dont traitent psychologues et éthologues dans le cadre de la société post-moderne contemporaine. La question du « bien-être animal », si présent dans les questions éthiques contemporaines, n'est-elle pas posée, encore qu'en des termes un peu différents et en d'autres langues, dans d'autres sociétés ? Un examen minutieux des relations individuelles qui se nouent entre les individus (bovins par exemple) d'un troupeau et les personnes humaines avec lesquelles elles vivent en symbiose dans le cadre des sociétés pastorales des steppes de Mongolie ou au Sahel, permettrait sans doute une réflexion sur les mécanismes de l'attachement qui ne sont sans doute pas spécifiques aux attentions que portent les habitants des grandes villes occidentales à leurs animaux de compagnie. — Laurent Nagle (Professeur en éthologie). 8 heures. Approche philosophique. La relation de l’Homme avec son environnement et plus précisément avec les animaux a fait l’objet de nombreux questionnements philosophiques dans nos sociétés occidentales. Dès l’antiquité, les humains se sont interrogés sur ce lien très particulier qu’ils entretiennent avec le vivant. Au fil des siècles, l’Homme a oscillé entre une vision dominatrice sur le monde qui l’entoure et une volonté de détruire ou de réduire les barrières (souvent artificielles) qui le sépare des animaux non humains. Ce cours aura pour objet de décrire les différentes manières dont l’espèce humaine aborde sa relation avec les animaux non-humains, de l’approche la plus distanciée et dominatrice (animal-machine, spécisme…) à celle le plaçant à un niveau d’égalité avec les autres animaux (métempsycose, anti-spécisme…). Pour aborder cette vaste palette comportementale des humains vis-à-vis des animaux non-humains, cet enseignement fera appel aussi bien à la philosophie qu’à l’éthologie.

Lire plus

Objectifs

L’objectif principal est de former les étudiants à aborder la relation entre les humains et les autres animaux selon des points de vue variés : anthropologique, sociologique et philosophique et d’acquérir la capacité d'aborder cette relation dans toute sa complexité.

Lire plus

Évaluation

Examen standard, Examen dérogatoire et Session 2 : 1 épreuve écrite (1h)

Lire plus

Heures d'enseignement

  • Approche pluridisciplinaire des relations humains-animauxTD24h

Compétences visées

Capacités à comprendre la relation humains/animaux non humains selon différents points de vue, à partir de connaissances provenant de l'anthropologie, de la sociologie et de la philosophie

Lire plus

Bibliographie

Afeissa, S. et Jeangène Vilmer, J.-B. 2015. Philosophie animale. Différence, responsabilité et communauté. Textes réunis. Ed. Librairie philosophique J. Vrin. Paris. De Waal, F. 2016. Sommes-nous trop ‘bêtes’ pour comprendre l’intelligence des animaux ? Ed. Les liens qui libèrent, Babel n°1550, Paris. Réf. Digard J.-P. 2009. L'homme et les animaux domestiques (Anthropologie d'une passion) - Nouvelle édition augmentée, Paris, Fayard. Pelluchon, C. 2017. Manifeste animaliste, politiser la cause animale. Ed. Alma, Paris. Plutarque. 2002. Manger la chair ? Traité sur les animaux. Ed. Payot et Rivages, Paris.

Lire plus

Ressources pédagogiques

Plan détaillé et bibliographie

Lire plus