Philosophie moderne et contemporaine

  • ECTS

    4,5 crédits

  • Composante

    Philo, Info-Comm, Langages, Littératures & Arts du spectacle

  • Volume horaire

    24.0h

  • Période de l'année

    Enseignement huitième semestre

Description

Interprétation et histoire (Nietzsche, Gadamer)

 

« La difficulté n'est pas de comprendre que l'art grec et l'épopée sont liés à certaines formes du développement social. La difficulté réside dans le fait qu'ils nous procurent encore une jouissance esthétique et qu'ils ont encore pour nous, à certains égards, la valeur de normes et de modèles inaccessibles ». Le problème soulevé par K. Marx en 1859 traverse la réflexion sur l’art au XIXe siècle, et de manière générale, la réflexion sur l’interprétation. Comment penser le rapport d’une œuvre d’art ou d’une pensée philosophique à son contexte historique et à notre présent ?

La question de la distance historique et de l’interprétation deviennent des problématiques majeures au XIXe siècle avec le développement des « sciences historiques » (histoire de l’art, de la philosophie, des religions, du droit, etc.). Comment reconstruire le sens d’une œuvre ou d’une pensée, sans les enfermer dans le passé ? Comment interpréter une tragédie de Sophocle, une œuvre de Platon, une musique d’une autre époque ? Comment penser la double nécessité de l’historicisation et de l’actualisation ? Dans quelle mesure une interprétation doit-elle être fidèle au sens d’origine, ou être elle aussi créatrice ?

L’objectif du cours sera de mettre en lumière les différents enjeux (philosophiques, anthropologiques, esthétiques, politiques, etc.) liés à la problématique des rapports entre histoire et interprétation. Nous prendrons pour point de départ et fil conducteur les réflexions de Nietzsche. Nous nous appuierons également sur des textes de Kant et Hegel ainsi que sur quelques grands textes de la tradition « herméneutique » (Schleiermacher, Gadamer), pour réfléchir sur les « conditions de possibilité » de la compréhension et de l’interprétation.

Lire plus

Objectifs

Le cours propose un éclairage sur des thèmes, problèmes et concepts associés aux pensées philosophiques de l’époque moderne et contemporaine (de la fin de la Renaissance à nos jours). Il offre aux étudiants la possibilité de se familiariser, au contact des textes, avec des doctrines et des vocables spécifiques, ainsi qu’avec les éléments de contexte culturel (artistique, scientifique, politique, théologique, etc.) nécessaires à la compréhension des enjeux.

Lire plus

Évaluation

  • Formule standard session 1 : Contrôle continu. La  note  finale  sera  la  moyenne  d’un  devoir  à  la maison et d’un devoir sur table (un commentaire d’un texte ou une dissertation sur un sujet en rapport avec les thèmes étudiés, en 4h).
  • Formule dérogatoire session 1 : Commentaire (4h) et oral (20 min)
  • Session 2 : Dissertation ou commentaire (4h) et oral (20 min)
  • Enseignement accessible aux étudiants ERASMUS / d’échanges : OUI
Lire plus

Heures d'enseignement

  • Philosophie moderne et contemporaine CM24h

Pré-requis nécessaires

Bonne maîtrise orale et écrite de la langue française. Culture philosophique solide appuyée sur la lecture personnelle de quelques œuvres majeures de l’histoire de la philosophie. Familiarité avec le vocable et les outils d’analyse de cette discipline. Capacité à dégager le sens général et la logique d’ensemble de plusieurs textes à partir de leur confrontation critique.

Lire plus

Compétences visées

Compréhension du mode de conceptualité propre à certains courants de la philosophie moderne et contemporaine à travers la fréquentation des textes. De façon générale : maîtrise des méthodes d’exposition et des procédés argumentatifs de l’essai ou de la dissertation ; maîtrise de la technique de l’explication de texte et du commentaire ; examen critique des concepts-clés et problématisation des questions ; capacité à recontextualiser, à partir d’un ou de plusieurs concepts, certaines grandes questions de l’histoire de la philosophie, mais aussi à repérer la reprise ou la réélaboration contemporaine de grands thèmes, concepts ou notions issus de la philosophie antique ou moderne.

Lire plus

Bibliographie

Lectures au programme :

  • Nietzsche, Considération inactuelle II. De l’utilité et des inconvénients de l’histoire pour la vie, trad. Pierre Rusch, Gallimard, Folio, 1992.
  • Nietzsche, Le Gai Savoir, trad. P. Wotling, Paris, GF, 1997.
  • Nietzsche, Par-delà Bien et Mal, trad. P. Wotling, Paris, GF, 2000.
  • Schleiermacher, Herméneutique, trad. Ch. Berner, Presses du Septentrion, 2020.
  • Hans-Georg Gadamer, Vérité et Méthode, trad. P. Fruchon, J. Grondin, G. Merlio, Paris, Seuil, rééd. Points Essais, 2018.
  • Hegel, Esthétique, éd. B. Timmermans et P. Zaccaria, Paris, Livre de Poche, 1997.
  • Pierre Bourdieu, Les Règles de l’art, Paris, Seuil, 1992.
Lire plus