• ECTS

    4,5 crédits

  • Composante

    Philo, Info-Comm, Langages, Littératures & Arts du spectacle

  • Volume horaire

    24h

  • Période de l'année

    Enseignement septième semestre

Description

Yasmina Reza : l’écriture du « nulle part »

Depuis le triomphe de la pièce « Art » en 1994, Yasmina Reza occupe une place très singulière dans le paysage littéraire : romancière et dramaturge, elle est l’un des auteurs les plus appréciés du public français et les plus célèbres à l’étranger ; ses pièces sont jouées sur toutes les scènes du monde, son œuvre couronnée par les plus grands prix internationaux ; et pourtant elle fait l’objet de très peu d’études universitaires – comme si l’intérêt académique se devait d’être inversement proportionnel au succès public.

Ce contraste étonnant n’est en fait que l’un des aspects déstabilisants d’une œuvre qui esquive toute approche systématique et qui cultive la dissonance. Interrogeant la dissociation traditionnelle entre art élitiste et divertissement, campant souvent à la lisière entre genre dramatique et genre narratif, travaillant sans cesse la jonction improbable entre frivolité apparente et profondeur métaphysique, l’œuvre de Reza se joue dans l’espace instable des interstices. Sans doute n’est-ce pas un hasard, pour une autrice née de parents juifs émigrés, et qui affirme venir de « nulle part » (l’expression fournit le titre de l’une de ses œuvres), n’avoir ni « racines », ni « origines », mais la langue française pour seul point d’attache. Ce sont ces tensions internes et ces espaces d’indétermination féconds que nous chercherons à explorer, pour mieux comprendre à la fois les enjeux profonds de l’œuvre de Reza et la relation qu’elle construit avec ses récepteurs.

Lire plus

Objectifs

Le séminaire a un double objectif :

  • il entend proposer, à travers l’exemple de Yasmina Reza, une approche globale de la production française contemporaine (théâtrale et romanesque) en essayant de mieux comprendre ce qui fonde aujourd’hui la reconnaissance (ou non) d’une œuvre littéraire.
  • reposant sur une lecture approfondie d’une œuvre, il cherche à fournir les outils nécessaires à un travail d’analyse et d’interprétation du texte littéraire - travail qui sera mené en collaboration avec les étudiants au fil des séances.
Lire plus

Évaluation

M3C en 2 sessions

  • Régime standard session 1 – avec évaluation terminale (1 seule note) : l’étudiant devra fournir un dossier d’une dizaine de pages maximum comprenant
  1. Un essai sur un sujet portant sur l’œuvre de Reza (une liste de sujets sera proposée au premier cours)
  2. Une synthèse globale sur le travail effectué pendant le séminaire

.

Lire plus

Pré-requis obligatoires

  • Intérêt pour la littérature contemporaine (théâtre et roman en particulier)
  • Capacité à développer une réflexion argumentée à partir d’une problématique littéraire
  • Maîtrise correcte de la langue française à l’écrit et à l’oral
Lire plus

Compétences visées

  • Maîtriser les outils nécessaires à l’analyse d’une œuvre théâtrale et romanesque.
  • Savoir replacer une œuvre dans un contexte historique, sociologique et culturel.
Lire plus

Bibliographie

Le séminaire abordera l’ensemble de l’œuvre de Reza, mais cette année, nous travaillerons plus précisément sur l’œuvre narrative, et les étudiants devront avoir lu en particulier (dans les éditions mentionnées) :

  • Les deux très brefs recueils de fragments à dominante autobiographique : Hammerklavier (1997, « Folio ») et Nulle part (2005, « Folio »).
  • Les romans suivants (tous relativement courts) :
  • Une Désolation (1999, « Folio », 176 pages)
  • Heureux les heureux (2014, « Folio », 192 pages)
  • Serge (2021, Flammarion, 240 pages).
Lire plus