Ecrits, écriture, littératie

  • ECTS

    3 crédits

  • Composante

    Philo, Info-Comm, Langages, Littératures & Arts du spectacle

  • Volume horaire

    24h

  • Période de l'année

    Enseignement septième semestre

Description

Le cours propose d’apprendre à repérer les différents secteurs de « l’écrit », terme généralement compris dans son opposition à « l’oral » et englobant l’analyse de produits graphiques s’offrant à la lecture avec l’analyse de leur production et des usages qui en sont faits. Sont ainsi réunis sous une même étiquette des objets et des points de vue d’analyse distincts qu’il est pourtant essentiel de savoir discriminer tant dans le cadre général de la réflexion linguistique que dans des contextes professionnels fondés sur une analyse et une pratique de la langue écrite (enseignement-apprentissage des langues, approche des dysfonctionnements langagiers, rédaction professionnelle).

Ce travail de cartographie de « l’écrit » sera mené à travers l’observation de produits graphiques divers (écrits publiés et édités, écrits personnels, écrits professionnels, écrits scolaires, inscriptions dans l’espace public) mettant en jeu des acteurs, des supports matériels et des techniques d’écriture variés. On montrera comment ces produits graphiques doivent être compris, d’une part, comme en relation avec un système graphique lié à des spécificités linguistiques (on parle ainsi de « l’écriture japonaise », de « l’écriture arabe » ou encore de « l’orthographe du français ») et, d’autre part, comme en relation avec des conditions de production et des pratiques langagières, pour l’étude desquelles la notion de littératie et l’approche de l’écrit comme univers culturel offrent un cadre.

On se basera sur les apports des recherches récentes menées sur l’écrit en linguistique (linguistique de l’écrit, sociolinguistique, psycholinguistique, génétique textuelle, analyse des textes et des discours, didactique de l’écrit), et dans d’autres disciplines (sociologie, anthropologie, psychologie cognitive).

Lire plus

Objectifs

  • situer / reconnaître les définitions de « l'écriture » et les principes de classement des différents systèmes d'écriture ;
  • identifier les principales opérations à l'œuvre dans le processus scriptural ;
  • décrire les enjeux liés aux supports et aux outils nécessaires à l'activité d'écriture ;
  • expliquer les spécificités des écrits en fonction de leur contexte de production (social, culturel). 
Lire plus

Évaluation

M3C en 2 sessions

  • Régime standard session 1 – avec évaluation continue (au moins 2 notes) :

Un exposé oral sur un thème en lien avec le cours (50% de la note) et une synthèse documentaire écrite (compte rendu d’un article ou d’un chapitre d’ouvrage) (50% de la note).

  • Régime dérogatoire session 1 :

Epreuve sur table en 3h : synthèse documentaire écrite (compte rendu d’un article ou d’un chapitre d’ouvrage).

  • Session 2 dite de rattrapage :

Epreuve sur table en 3h : synthèse documentaire écrite (compte rendu d’un article ou d’un chapitre d’ouvrage).

 

Q est-ce le régime DEROG est compatible ? Oui

Lire plus

Heures d'enseignement

  • Ecrits, écriture, littératieCM24h

Pré-requis nécessaires

Aucun.

Souhaité : Licence en Sciences du langage, Licence en Sciences humaines et sociales, Licence en étude des langues

Lire plus

Contrôle des connaissances

Information à venir

Lire plus

Compétences visées

Savoir observer des documents graphiques, les comparer et les classer ; maîtriser une réflexion polyfactorielle ; savoir-faire se confronter différents points de vue.

Lire plus

Bibliographie

Anis J. (avec la collaboration de J.-L. Chiss et C. Puech) (1988), L’écriture : théories et descriptions, DeBœck Université, Bruxelles.

Arabyan M. et Klock-Fontanille I. (éds) (2005), L’écriture entre support et surface, L’Harmattan, Paris.

Borzeix A. et Fraenkel B. (eds.) (2001), Langage et Travail. Communication, cognition, action, CNRS Editions, Paris.

Catach N. (1995), L’Orthographe française, Nathan Université, Paris.

Christin A.-M. (éd.) (2011), Histoire de l’écriture : de l’idéogramme au multimédia, Flammarion, Paris.

Coton C. et Proteau L. (éds.) (2012), Les Paradoxes de l’écriture, PUR, Rennes.

Coulmas F. (1999), The Blackwell Encyclopedia of Writing Systems, Blackwell, Oxford.

Fabre C. (1990), Les brouillons d’écoliers ou l’entrée dans l’écriture, Ceditel / L’atelier du texte, Grenoble.

Fraenkel B. (éd.) (1993), Illettrismes, Centre Georges Pompidou BPI, Paris.

Goody J. (2007), Pouvoirs et savoirs de l'écrit (Trad. de l'anglais par C. Maniez), coordination par J.-M. Privat, La Dispute, Paris.

Jaffré J.-P. et Fayol M. (1997), Orthographes – Des systèmes aux usages, Flammarion, Paris.

Laé J.-F. (2008), Les nuits de la main courante. Écritures au travail, Stock, Paris.

Lucci V., Millet A., Billiez J., Sautot J.-P. & Tixier N. (1998). Des Écrits dans la ville. Sociolinguistique d’écrits urbains, L’Harmattan, Paris.


Olson D. R. (1998), L’Univers de l’écrit (Trad. de l’anglais par Y. Bonin), Éditions Retz, Paris.

Lire plus

Ressources pédagogiques

Alauzen M., Denis J., Pontille D. et Torny D. (eds.) (depuis 2009), Scriptopolis – Petites enquêtes sur l’écrit et ses mondes, http://www.scriptopolis.fr/ [blog consulté le 27/03/2020]

Lire plus