Langue des signes et surdité

  • ECTS

    3 crédits

  • Composante

    Philo, Info-Comm, Langages, Littératures & Arts du spectacle

  • Volume horaire

    24h

  • Période de l'année

    Enseignement neuvième semestre

Description

Les langues signées, langues visuo-gestuelles, ne peuvent se suffire des théories linguistiques compétentes dans la description des langues vocales. Aussi ce cours a pour premier objectif de faire découvrir les théories linguistiques appliquées aux langues des signes.  Nous chercherons donc à comprendre s’il est possible de décrire les LS comme les LV : peut-on parler de phonologie en LS ? Le mot est-il l’équivalent du signe ? Est-ce que la grammaire peut se réaliser dans l’espace ? Dans la seconde partie du cours, nous aborderons la littérature en psycholinguistique et neurosciences cognitives pour comprendre les spécificités de l’acquisition du langage chez l’enfant sourd signeur avec un focus sur l’influence des facteurs sociaux et environnementaux : contexte d’acquisition, environnement linguistique, place de la LSF dans la vie de l’enfant, autant de facteurs à prendre en compte pour la compréhension des compétences langagières. Enfin, nous aborderons la littérature en linguistique clinique pour réfléchir à la manière d’adapter les tests d’évaluation des LV ou créer un outil en LS pour dépister les troubles du langage en langue des signes.

Lire plus

Objectifs

  • S’initier aux théories linguistiques majeures des langues des signes
  • Annoter un corpus gestuel
  • Étudier le traitement du langage dans les langues signées et le comparer au traitement des LV (amodalité vs. modality-specific
  • Connaître les paradigmes expérimentaux comportementaux et électrophysiologiques utilisés en LS (EEG, Eye tracker, Biopac)
Lire plus

Évaluation

 

  • Régime standard session 1 – avec évaluation terminale (1 seule note) : DST de 2 heures

 

L’épreuve terminale vise à tester l’assimilation des cadres théoriques, des termes et concepts exposés en cours ainsi que la compréhension de la méthodologie expérimentale à partir des recherches qui auront pu être présentées.

 

  • Session 2 dite de rattrapage et régime dérogatoire : un partiel de 2 heures (même principes que pour la session 1)
Lire plus

Heures d'enseignement

  • Langue des signes et surditéCM24h

Pré-requis nécessaires

Connaissance de la LSF est un avantage mais pas indispensable

Et / ou Psycholinguistique

Et / ou Linguistique générale

Et / ou Linguistique clinique

Et / ou multimodalité – gestualité

Lire plus

Contrôle des connaissances

Information à venir

Lire plus

Compétences visées

Analyse critique des théories linguistiques et leur adaptation aux langues gestuelles

Savoir élaborer une hypothèse de recherche conforme aux thématiques abordées

Utiliser les paradigmes expérimentaux adaptés

Lire plus

Bibliographie

Boutla, M., Supalla, T., Newport, E. L., & Bavelier, D. (2004). Short-term memory span : Insights from sign language. Nature Neuroscience7(9), 997‑1002. https://doi.org/10.1038/nn1298

Bogliotti, C., & Cristini, M. (2015). The phonology of French Sign Language (LSF) : Non sign repetition and discrimination tests. International Conference on Sign Language Acquisition, Amstersdam.

Bogliotti, C., Fortuna, C., & Morgenstern, A. (2017). Sentence Repetition Task in French Sign Language : A new approach to assess LSF abilities. FEAST, Reykjavick, Islande.

Bogliotti, C., Heouaine, S., & Puissant-Schontz, L. (2013, juillet 10). Assessing morphosyntactic skills in French Sign Language. TISLR11, Londres.

Bogliotti, C., Puissant-Schontz, L., & Marshall, C. R. (2017). L’atypie langagière chez les enfants sourds : Une piste pour définir le développement du langage normal et pathologique dans les langues des signes. In Les atypies langagières de l’enfance à l’âge adulte. Apports de la psycholinguistique et des neurosciences cognitives (DeBoeck Supérieur, p. 75‑114).

Boyes-Braem, P., Sutton-Spence, R., & Rijksuniversiteit te Leiden (Éds.). (2001). The hands are the head of the mouth : The mouth as articulator in sign languages. Signum.

Chen-Pichler, D. (2012). Language Acquisition. In Handbook of Linguistics and Communication Science : Sign Language (de Bruyter, p. 647‑686). R. Pfau, B. Woll and M. Steinbach.

Cuxac, C. (2000). La langue des signes Française (LSF) : Les voies de líconicité. Ophrys.

Emmorey, K. (2013). Perspectives on classifier constructions in sign languages. Psychology.

Emmorey, K., Borinstein, H. B., Thompson, R., & Gollan, T. H. (2008). Bimodal bilingualism. Bilingualism: Language and Cognition11(1), 43‑61. https://doi.org/10.1017/S1366728907003203

Gutierrez, E., Williams, D., Grosvald, M., & Corina, D. (2012). Lexical access in American Sign Language : An ERP investigation of effects of semantics and phonology. Brain Research1468, 63‑83. https://doi.org/10.1016/j.brainres.2012.04.029

Gutierrez-Sigut, E., & Baus, C. (2019). Lexical processing in sign language comprehension and production – experimental perspectives [Preprint]. Open Science Framework. https://doi.org/10.31219/osf.io/qr769

Haug Tobias. (2011). Adaptation and Evaluation of a German Sign Language Test—A Computer-Based Receptive Skills Test for Deaf Children Ages 4-8 Years Old.

Herman, R., Holmes, S., & Woll, B. (1999). Assessing BSL Development—Receptive Skills Test.

Marshall, C., & Morgan, G. (2016). Investigating Sign Language Development, Delay, and Disorder in Deaf Children. In The Oxford Handbook of Deaf Studies in Language (Oxford University Press, p. 311‑324). Marc Marschark and Patricia Elizabeth Spencer.

Mayberry, R., & Eichen, E. B. (1991). The long-lating advantage of learning sign language in childhood : Another look at the critcal period for language acquisition. Journal of Memory and Language30, 486‑512.

Millet, A.. (2019). Grammaire descriptive de la langue des signes française : Dynamiques iconiques et linguistique générale.

Morgan, G., Herman, R., & Woll, B. (2007). Language impairments in sign language : Breakthroughs and puzzles. International Journal of Language & Communication Disorders42(1), 97‑105. https://doi.org/10.1080/13682820600783178

Quinto-Pozos, D., Forber-Pratt, A., & Singleton, J. L. (2011). Do developmental communication disorders exist in the signed modality ? Perspectives from professionals. Language, Speech, and Hearing Services in Schools42, 423‑443.

Quinto-Pozos, D., Singleton, J. L., & Hauser, P. C. (2017). A Case of Specific Language Impairment in a Deaf Signer of American Sign Language. The Journal of Deaf Studies and Deaf Education22(2), 204‑218. https://doi.org/10.1093/deafed/enw074

Quinto-Pozos, D., Singleton, J. L., Hauser, P. C., Levine, S. C., Garberoglio, C. L., & Hou, L. (2013). Atypical signed language development : A case study of challenges with visual–spatial processing. Cognitive Neuropsychology30(5), 332‑359. https://doi.org/10.1080/02643294.2013.863756

Slobin, D. (2003). A cognitive / functional perspective on the acquisition of « classifiers ». In Perspectives on classifier constructions in sign languages (Mahwah, NJ: Lawrence Erlbaum Associates, p. 271‑296). K. Emmorey.

Lire plus

Ressources pédagogiques

Dictionnaire LS  : Spread the Sign, ELIX.

Logiciel ELAN

Lire plus