• ECTS

    4,5 crédits

  • Composante

    Langues et cultures étrangères

  • Volume horaire

    24.0h

  • Période de l'année

    Enseignement septième semestre

Description

Les formes brèves et les formes de l’engagement politique : le cas de Queremos tanto a Glenda (1980), de Julio Cortázar

Ce séminaire a pour objectif d’interroger – à partir de l’exemple d’un recueil de nouvelles, Queremos tanto a Glenda (1980), de pensé et élaboré précisément autour du critère de la brièveté – le lien entre texte court et représentation de la réalité sociale, politique et historique. La question clé étant de savoir quels sont les atouts des formes brèves pour construire et défendre un discours politique.

Lire plus

Objectifs

Les objectifs sont de deux ordres :

– Approfondir ses connaissances des formes de la fiction, au-delà du seul roman. Les formes brèves ont leurs propres langues et langages ; encore faut-il savoir comment le décrypter, l’analyser et le commenter.

– Il s’agira d’apprendre à construire une réflexion approfondie et argumentée depuis les exercices académiques de la dissertation, de l’explication de texte et de la leçon.

Lire plus

Évaluation

Contrôle continu : exposé oral et dossier écrit sur un sujet ou un ouvrage choisi en accord avec l'enseignant

Contrôle dérogatoire : Présentation d’un dossier (sujet avec accord de l’enseignant contacté au préalable)

Lire plus

Heures d'enseignement

  • Littérature hispano-américaineCM24h

Pré-requis nécessaires

Espagnol C1, français C1

Lire plus

Bibliographie

Julio Cortázar, Queremos tanto a Glenda, Madrid, Austral, 2007.

Claudia Gilman, Entre la pluma y el fusil. Debates y dilemas del escritor revolucionario en América Latina, Buenos Aires, Siglo XXI, 2002.

David Lagmanovich, « Márgenes de la narración: el microrrelato hispanoamericano», Chasqui, XXIII, 1, p. 29-43.

Alain Montendon, Les formes brèves, Paris, Classiques Garnier, « Théorie de la littérature », 2018.

Gabriela Mora, En torno al cuento: De la teoría general y de su práctica en Hispanoamérica, Buenos Aires, Danilo Alberto Vergara, 1993.

Laura Pollastri, «Una escritura de lo intersticial: Las formas breves en la narrativa hispanoamericana contemporánea», El puente de las palabras: homenaje a David Lagmanovich (ed. Inés Azar), Washington ; Organización de los Estados Americanos, 1994, p. 341-352.

Enrique Pupo-Walker, El cuento hispanoamericano, Madrid, Castalia.

Bernard Roukhomovsky, Lire les formes brèves, Paris Armand Colin, « Lettres Sup. », 2005.

Ángel Rama, La ciudad letrada, Montevideo, Arca, 1995.

Jacques Rancière, Politique de la littérature, Galilée, 2007

 

 

Lire plus