Séminaire de philosophie française contemporaine 2

  • ECTS

    4,5 crédits

  • Composante

    Philo, Info-Comm, Langages, Littératures & Arts du spectacle

  • Volume horaire

    24.0h

  • Période de l'année

    Enseignement dixième semestre

Description

La dialectique de la durée : autour d’un livre  de Bachelard

 

La Dialectique de la durée de Gaston Bachelard (1936) se présente d’abord, par son titre même, comme un essai anti-bergsonien s’inscrivant dans une longue série (Benda, Politzer, Sartre…). Essai tendu, agressif, et quelque peu paradoxal puisqu’il y est question aussi de poser les bases d’« un bergsonisme discontinu ». La thèse centrale est en effet que la durée, loin de nous être donnée dans une intuition, fait l’objet d’une construction sans cesse reprise, dont les véritables points d’appui sont les instants où se concentrent, de loin en loin, les actes du jugement et de la volonté. Ainsi la durée est lacuneuse, et le fil du temps est couvert de nœuds. L’efficace temporelle est essentiellement rythmique. Nous étudierons cette œuvre comme un prisme pour évaluer de manière critique certaines thèses fondamentales du bergsonisme, pour mieux cerner certains thèmes d’époque (celui de l’instant décisif résonne chez Wahl et Jankélévitch aussi bien que dans les premiers textes personnalistes et existentialistes), pour analyser enfin le rôle joué par l’opérateur « dialectique » à un moment où la pensée de Hegel est redécouverte dans les cercles philosophiques. Mais nous étudierons surtout ce livre pour lui-même, en nous concentrant sur l’idée centrale d’un temps « formel » ou « vertical » qui serait proprement le temps de la personne, en prêtant attention aussi aux exemples parfois inattendus mobilisés par Bachelard : de la psychologie de la feinte à l’homéopathie, en passant par la relativité et la mécanique quantique, les théories de la mémoire, le cogito à la troisième puissance ou le projet d’une « rythmanalyse » généralisée (repris à un mystérieux philosophe portugais dont le magnum opus reste à ce jour introuvable), sans oublier les multiples références aux poètes, qui annoncent les travaux consacrés aux puissances de l’imagination et de la rêverie.

Lire plus

Objectifs

Approfondissement des thèmes de la pensée philosophique et de son histoire.

Lire plus

Évaluation

Régime standard session 1 – avec évaluation continue (au moins 2 notes, partiel compris) :
1 travail à la maison et 1 épreuve sur table d'une durée de 4 heures
Régime dérogatoire session 1 :
1 épreuve sur table d'une durée de 4 heures
Session 2 dite de rattrapage :
1 épreuve sur table d'une durée de 4 heures

Lire plus

Heures d'enseignement

  • Séminaire de philosophie française contemporaine 2CM24h

Pré-requis nécessaires

Bonne maîtrise orale et écrite de la langue française. Culture philosophique solide appuyée sur la lecture personnelle de quelques œuvres majeures de l’histoire de la philosophie. Familiarité avec le vocable et les outils d’analyse de cette discipline. Capacité à dégager le sens général et la logique d’ensemble de plusieurs textes à partir de leur confrontation critique.

Lire plus

Compétences visées

Compréhension du mode de conceptualité propre à certains courants de la philosophie contemporaine à travers la fréquentation des textes. De façon générale : maîtrise des méthodes d’exposition et des procédés argumentatifs de l’essai ou de la dissertation ; maîtrise de la technique de l’explication de texte et du commentaire ; examen critique des concepts-clés et problématisation des questions ; capacité à recontextualiser, à partir d’un ou de plusieurs concepts, certaines grandes questions de l’histoire de la philosophie, mais aussi à repérer la reprise ou la réélaboration contemporaine de grands thèmes, concepts ou notions issus de la philosophie antique ou moderne.

Lire plus

Bibliographie

Henri Bergson, L’Evolution créatrice [1907], PUF, coll. Quadrige, 2007, p. 1-23. 

Gaston Bachelard, L'Intuition de l'instant [1932], Paris, Gonthier, 1979 (voir également, en annexe à cette édition, le texte intitulé « Instant poétique et instant métaphysique », 1939).

La Dialectique de la durée [1936], Paris, PUF, coll. Quadrige, 2013.

— « La continuité et la multiplicité temporelles », Bulletin de la Société française de Philosophie, 2, 1937, p. 13-39.

Lautréamont [1939], Paris, Librairie José Corti, 1956 (nouvelle édition).

Lire plus