Domaine : Sciences, Technologies, Santé

Type de diplôme : Diplôme d'université (Bac +6)

DIU ArTeC + [DU]

  • Niveau d'étude visé

    BAC +6

  • ECTS

    60 crédits

  • Durée

    1 an

  • Composante

    Systèmes Industriels et techniques de Communication

  • Langue(s) d'enseignement

    Français

Présentation

Ce Diplôme Universitaire (DU) proposé par l’École Universitaire de Recherche (EUR) ArTeC (Arts, Technologies, numérique, médiations humaines et Créations), financée par l’ANR pour dix ans à partir de l’été 2018, vise à donner aux participant-e-s les moyens de préciser un futur projet de recherche, en particulier doctoral, dans le domaine des arts, technologies et médiations digitales, et de le présenter de façon convaincante en vue d’une participation à des appels d’offres de contrats doctoraux et autres financements. Ce DU sera proposé en étroite collaboration avec les Ecoles Doctorales d’UPL, les Services d’Orientation Professionnelle, ainsi qu’avec les directeurs et directrices de thèse qui voudront s’y impliquer.

Alors que les recherches doctorales menées dans certaines disciplines relevant des sciences de l’ingénieur, de la médecine, de la physique, etc. attendent souvent des directeurs et directrices de thèse d'engager les candidat-e-s sur une question d'enquête déjà circonscrite au sein d’un projet de recherche collectif, avec un objet, un domaine et un cadre méthodologique déjà définis, la dynamique de recherche dans les arts et les humanités repose en grande partie sur l'émergence de questions articulées par les doctorant.e.s à leur initiative propre. L'élaboration d'un projet de thèse constitue donc un moment à la fois crucial et potentiellement difficile dans leur parcours de professionnalisation, un moment qui demande un certain temps de déploiement. Or, les appels d’offres pour des financements doctoraux et autres partenariats potentiels sont en majorité publiés entre mars et mai, au moment où le ou la futur.e doctorant.e est encore en train de finaliser son mémoire de Master. Notamment pour les étudiant.e.s qui travaillent parallèlement pour financer leur cursus universitaire, ce calendrier très serré est source d’inégalités de chances pour accéder aux financements. D’autre part, cette formation post-Master permet également d’ouvrir les diplômés de Master issus de filières scientifiques sur les problématiques de l’art et de la conceptualisation des idées (adaptation numérique pour l’immersion 3D, création de prototypes d’une idée artistique conceptuelle…). Ainsi, un échange se crée entre ces deux disciplines (Arts et Technologie) à la fois différentes et complémentaires.

Dans la mesure où l’EUR ArTeC se situe à la convergence entre les pratiques artistiques et les pratiques de recherche, ce DU a pour double fonction générale, d’une part, d’aider les étudiant.e.s venant de formations artistiques à mieux maîtriser les attentes, les codes et les habitus de la recherche universitaire (au niveau doctoral) et, d’autre part, d’aider les diplômé.e.s d’un master universitaire à s’inspirer de certaines pratiques de création artistique pour dynamiser leurs enquêtes et leurs réflexions.

La finalité ponctuelle de ce DU transdisciplinaire est plus précisément d'aider les détenteurs et détentrices d'un master à  concevoir, à formuler et à présenter leur projet de recherche d'une façon qui favorise  leurs chances d'obtenir une allocation doctorale dans le domaine des arts, de l'ingénierie, du design, des humanités, des sciences sociales, des sciences de la cognition et du langage sur des questions relatives aux mutations numériques des médialités humaines ainsi qu’aux formes de créations et d'inventions sociales qu'elles appellent.

Le fait d’avoir accompli cette année de formation et d’avoir obtenu ce DU ne garantira en aucune façon l’attribution d’une allocation doctorale, ni au sein de l’EUR ArTeC, ni envers quelques institution partenaire que ce soit. Ce DU propose une aide à l’acquisition et à l’exercice de compétences de recherche et de formulation de projets d’enquête, compétences qui seront précieuses non seulement pour espérer décrocher une allocation doctorale en France ou à l’étranger, mais surtout pour mieux faire face aux attentes d’inventivité critique qui traversent aujourd’hui de plus en plus de domaines de professionnalisation. Ce DU valorise donc le Master obtenu en lui conférant des compétences plus pointues dans le domaine des Arts et Technologies.

Lire plus

Objectifs

Cette formation permettra aux étudiants de :

  • se familiariser avec les problématiques de l’interaction entre création artistiques et innovations techniques, dans une perspective réflexive et critique ;
  • d’acquérir ou de renforcer une familiarité avec les discours théoriques tenus sur les questions esthétiques, sociales et politiques en matière de créativité artistique et technologique ;
  • d’acquérir des connaissances méthodologiques dans le domaine de la recherche-création, recherche-action et recherche-développement.
Lire plus

Savoir faire et compétences

Cette formation, basée sur des ateliers davantage que sur le format conférence, permettra aux étudiants de développer les savoir-faire suivant : 1° développer et approfondir une problématique de recherche ; 2° situer l’objet de recherche dans le champ actuel des investigations au carrefour des pratiques artistiques, des innovations techniques et de leurs implications sociales ; 3° développer sa singularité de chercheur au sein d’un travail collectif ; 4° formuler un projet de recherche de façon rigoureuse, succincte et convaincante ; 5° repérer les institutions susceptibles de contribuer au financement d’un projet de recherche.

Lire plus

Organisation

De novembre à mars :

 

Une série de Grandes Conférences publiques sera proposée à toute la communauté universitaire, où interviendront des chercheurs-chercheuses et des artistes reconnu.e.s, à côté de personnalités émergentes, qui seront invité.e.s à formuler les principaux défis et les principales voies de recherche qui leur semblent mériter d'être explorés dans l'état actuel de l'art. Les invité.e.s du premier cycle de conférence pourront par exemple inclure Erin Manning, Pierre-Damien Huyghe, Nicolas Nova, Wendy Chun, Gregory Chatonsky, Bruno Latour ou D. Graham Burnett.

Un Petit Séminaire, adossé aux Grandes Conférences, permettra aux étudiant.e.s du DU de discuter de leur projet de recherche avec ces grand.e.s invité.e.s lors de séances aménagées à la suite de leur intervention publique. Ce séminaire se réunira quelques fois entre les Grandes Conférences pour proposer des lectures préliminaires de certains articles/chapitres des conférencier-e-s.

Un Séminaire Transdisciplinaire invitera des enseignants des campus d'UPL à présenter des outils de recherche (concepts, méthodes, terrains, pratiques, programmes, sites, etc.) qui, depuis leur champ disciplinaire propre, leur semblent pouvoir aider l'avancée de projets de recherche dans d'autres domaines connexes. Le thème de ce séminaire se focalisera, durant les premières années, sur une discussion-enquête sur les définitions des pratiques de recherche-création et de recherche-action.

Un Atelier de Travail administré et suivi pendant toute l’année par un.e enseignant.e unique, présentera une palette de questions et d’outils méthodologiques, bibliographiques, sitographiques relatifs aux trois grand thèmes d’ArTeC (la création comme activité de recherche ; les nouveaux modes d’écriture et de publication ; les technologies et les médiations humaines). En échos à ces considérations méthodologiques, cet atelier donnera aux étudiant.e.s l’occasion d’approfondir et de raffiner progressivement leur projet de recherche en en présentant différentes versions aux autres participant.e.s, en partageant des retours critiques et des suggestions pratiques, en complétant les conférences et les séminaires par des lectures et des exercices supplémentaires. Des doctorant.e.s proches de la complétion de leur thèse y seront également invité.e.s à partager leur expérience avec les étudiant.e.s du DU. Quelques ateliers seront consacrés à l’exploration des possibilités concrètes d’obtention d’allocations doctorales à l’échelle européenne, de bourse CIFRE, etc. Une ou deux journée(s) de colloque final permettront aux participant.e.s de présenter leur projet sous forme d’une intervention de 20 minutes suivie de questions.

Les arts du code : modèles, outils, critiques. Ce séminaire composé d’une alternance de conférences et d’ateliers pratiques vise à donner une connaissance à la fois théorique et concrète des pratiques d’écriture du code. Les contenus seront accessibles en l’absence de compétences préalables en techniques de programmation. Les groupes de travail assembleront des participant.e.s plus avancé.e.s avec des débutant.e.s. L’ensemble visera à comprendre comment fonctionnent les arts du code et à repérer les principaux discours critiques permettant de mesurer leurs enjeux esthétiques et sociaux.

Deux Séminaires Doctoraux proposé par l’une des équipes de recherche affiliées à ArTeC sera aussi suivi selon le choix de chaque étudiant.e.

La Conception, puis l’écriture du projet de recherche se poursuivra tout au long du programme et se finalisera dans la seconde partie.

Lire plus

Contrôle des connaissances

Ce D.U. se déroulera avec une seule note. Toute la formation sera validée globalement (obtention du diplôme vs échec) par comparaison entre le projet initial fourni dans le dossier de candidature et le projet final présenté au milieu du second semestre tous deux évalués et notés de façon globale.

Lire plus

Programme

Sélectionnez un programme

Admission

Conditions d'accès

Les candidats devront avoir obtenu un Master avec un minimum de 14 (mention Bien) ou validation d'acquis (par VAP)

Lire plus

Capacité d'accueil

Formation initiale - 20

Apprentissage - 5

Formation continue - 5

Lire plus

Pré-requis et critères de recrutement

Pas de pré-requis dont l’absence serait dirimante. C’est l’originalité et l’importance potentielles des projets de thèse présentés, en particulier leur potentiel de développement, ainsi que leur adéquation aux problématiques constitutives d’ArTeC, qui seront évalués en priorité. Une pratique artistique antérieure, les signes d’une certaine curiosité intellectuelle, l’expérience d’engagements associatifs antérieurs seront bienvenus mais non obligatoires.

Lire plus