• Niveau d'étude

    BAC +4

  • ECTS

    3 crédits

  • Composante

    Sciences sociales et administration

  • Volume horaire

    36.0h

  • Période de l'année

    Enseignement septième semestre

Description

Ce cours propose une formation pratique aux méthodes de l’ethnographie dans le cadre d’un projet qui mobilise plusieurs acteurs urbains.

La pédagogie de ce cours est basée sur l’immersion et le faire ensemble, l’apprentissage par la pratique. Pendant une semaine nous arpentons collectivement un même terrain. Les étudiant-e-s travaillent par équipe de deux et nous confrontons en fin de journée, les observations, réflexions et difficultés de chacun. Nous travaillons plus spécifiquement les méthodes de l’observation flottante, de l’observation participante et l’art de la description.

Lire plus

Objectifs

L’objectif est de former les étudiants à l’ethnographie et de les confronter à la question de la commande, aux enjeux sociaux de la description des pratiques, des usages et de la transcription de la diversité des points de vue sur une situation.

Lire plus

Évaluation

L’évaluation porte sur la participation à la dynamique d’enquête et la rédaction de compte rendus d’observation et d’entretiens informels.

Lire plus

Heures d'enseignement

  • Cours pluridisciplinaire sur le terrain : ethnographie-urbanismeTD36h

Compétences visées

Acquisition des compétences relationnelles nécessaires à la pratique ethnographique (savoir entrer en conversation, écouter, trouver la bonne distance) Savoir observer et décrire,

Compétences de réflexivité méthodologique et d’écriture.

Lire plus

Bibliographie

-Bazin, J. : « Interpréter ou décrire. Notes critiques sur la connaissance anthropologique » in Revel J. Wachtel N : Une école pour les sciences sociales, Paris, CERF EHESS, 1996.

-Becker H. S. : Écrire les sciences sociales, Pari, Economica, 2004

-Bensa A., Fassin, D. (eds) Les politiques de l’enquête. Épreuves ethnographiques, Paris, La découverte 2008

-Bourdieu, P. : « L’objectivation participante » dans les Actes de la recherche en Sciences Sociales, n° 150, Décembre 2003.

-Cefai, D.(textes réunis, présentés et commentés par) : L’enquête de terrain, Paris, La découverte, Mauss, 2003 .

-Cefai, D. (dir) : L’engagement ethnographique, Paris EHESS, 2010.

-Devereux, G. : De l'angoisse à la méthode dans les sciences du comportement, Paris Flammarion, 1980.

-Emerson R.M Fretz R.I Shaw L.L : « Prendre des notes de terrain. Rendre compte des significations des membres » in Cefaï, D. 2010

-Geertz, Cl. : « La description dense. Vers une théorie interprétative de la culture », dans Enquête, n°6-1998.

-Kilani M. « Du terrain au texte, sur l’écriture de l’anthropologie », Communications, 1994, n° 58.

-Olivier de Sardan, J.P. : « La politique du terrain, Sur la production des données en anthropologie », Enquête, n°1-1995.

-Olivier de Sardan, J.P. :La rigueur du qualitatif. Les contraintes empiriques de l’interprétation socio-anthropologique. Louvain-la-Neuve, Academia-Bruylant. 2008

-Saada, J.F. : « Etre affecté » Gradhiva, n° 8, 1990.

-Schwartz, O. « L'empirisme irréductible » postface de Nels Anderson, Le Hobo, Paris, Nathan 1993.

Lire plus