Philosophie moderne et contemporaine

  • ECTS

    4,5 crédits

  • Composante

    Philo, Info-Comm, Langages, Littératures & Arts du spectacle

  • Volume horaire

    24.0h

  • Période de l'année

    Enseignement huitième semestre

Description

Le Principe Espérance et l’utopie

« Le présent livre ne traite de rien d’autre que de l’espérance survolant le jour que nous avons atteint. Le thème des cinq parties de cette œuvre est celui des rêves d’une vie meilleure ». Tel est ce qu’affirme le philosophe allemand Ernst Bloch dans la préface du Principe Espérance, livre monumental rédigé en exil entre 1938 et 1947 et publié en Allemagne de l’Est entre 1954 et 1959. 

Bloch reprend l’ensemble des thèses qu’il développe depuis la parution en 1918 de L’Esprit de l’Utopie et montre comment le désir d’utopie trouve son origine au plus profond de l’esprit humain. « Quelque chose manque », quelque chose ne va pas, tel est le point de départ de tous les rêves d’une vie et d’une société meilleures. En constant dialogue avec le marxisme, la psychanalyse, la littérature, Bloch met en lumière cette « conscience anticipante » au cœur de la conscience humaine, décrit les pouvoirs de l’imaginaire et montre en quoi les espoirs d’une société meilleure, loin de n’être que des illusions ou des chimères, peuvent trouver dans le réel les conditions d’une transformation effective du monde.

Le cours proposera une présentation générale de l’ouvrage et des thèses de Bloch, et se concentrera plus particulièrement sur les chapitres au programme de l’agrégation de philosophie 2023 (préface, chap. 1-8 et 17-19). Il s’agira, enfin, de remettre en perspective les réflexions de Bloch par rapport aux philosophie de l’histoire du XIXe siècle et aux récits contemporains (anthropocène, accélération de l’histoire, collapsologie, etc.)

Lire plus

Objectifs

Le cours propose un éclairage sur des thèmes, problèmes et concepts associés aux pensées philosophiques de l’époque moderne et contemporaine (de la fin de la Renaissance à nos jours). Il offre aux étudiants la possibilité de se familiariser, au contact des textes, avec des doctrines et des vocables spécifiques, ainsi qu’avec les éléments de contexte culturel (artistique, scientifique, politique, théologique, etc.) nécessaires à la compréhension des enjeux.

Lire plus

Évaluation

  • Formule standard session 1 : Contrôle continu. La  note  finale  sera  la  moyenne  d’un  devoir  à  la maison et d’un devoir sur table (un commentaire d’un texte ou une dissertation sur un sujet en rapport avec les thèmes étudiés, en 4h).
  • Formule dérogatoire session 1 : Commentaire (4h) et oral (20 min)
  • Session 2 : Dissertation ou commentaire (4h) et oral (20 min)
  • Enseignement accessible aux étudiants ERASMUS / d’échanges : OUI
Lire plus

Heures d'enseignement

  • Philosophie moderne et contemporaine CM24h

Pré-requis nécessaires

Bonne maîtrise orale et écrite de la langue française. Culture philosophique solide appuyée sur la lecture personnelle de quelques œuvres majeures de l’histoire de la philosophie. Familiarité avec le vocable et les outils d’analyse de cette discipline. Capacité à dégager le sens général et la logique d’ensemble de plusieurs textes à partir de leur confrontation critique.

Lire plus

Compétences visées

Compréhension du mode de conceptualité propre à certains courants de la philosophie moderne et contemporaine à travers la fréquentation des textes. De façon générale : maîtrise des méthodes d’exposition et des procédés argumentatifs de l’essai ou de la dissertation ; maîtrise de la technique de l’explication de texte et du commentaire ; examen critique des concepts-clés et problématisation des questions ; capacité à recontextualiser, à partir d’un ou de plusieurs concepts, certaines grandes questions de l’histoire de la philosophie, mais aussi à repérer la reprise ou la réélaboration contemporaine de grands thèmes, concepts ou notions issus de la philosophie antique ou moderne.

Lire plus

Bibliographie

  • Ernst Bloch, Le Principe Espérance, tome 1, trad. F. Wuilmart, Paris, Gallimard, 1976.
  • Hans Jonas, Le Principe Responsabilité, trad. J. Greisch, rééd. Champs Flammarion, 2013.
  • Paul Ricoeur, L’Idéologie et l’utopie, Paris, Seuil, 2005.
  • Hartmut Rosa, Accélération. Une critique sociale du temps, trad. D. Renault, Paris, La Découverte, 2010.
Lire plus