Philosophie morale ou politique

  • ECTS

    4,5 crédits

  • Composante

    Philo, Info-Comm, Langages, Littératures & Arts du spectacle

  • Volume horaire

    24.0h

  • Période de l'année

    Enseignement huitième semestre

Description

L’Etat, la violence et la non-violence

On définit souvent, à la suite de Max Weber, l’Etat comme le monopole de la violence physique légitime. On examinera d’abord cette définition du point de vue de l’Etat en se demandant si sa violence est réellement une violence.

On étudiera ensuite deux critiques de la violence étatique. La position révolutionnaire et violente de Lénine et la critique anarchiste et non violente de Tolstoï.

Lire plus

Objectifs

Le cours propose un éclairage historique et/ou thématique sur une ou plusieurs problématiques vivantes de la philosophie morale ou politique. Dans la mesure où les débats contemporains peuvent se nourrir de la relecture de grands classiques, on sera attentif aux enjeux liés à la réévaluation de certaines traditions ou problématiques (théories de la justice et du contrat social, libéralisme(s), socialisme(s), féminisme(s), écologie politique et cosmopolitisme, actualité de la philosophie morale antique dans le sillage de l’éthique des vertus ou du « care », théories des droits humains, théories de la reconnaissance, etc.).

Lire plus

Évaluation

  • Formule standard session 1 : Contrôle continu. La note finale est la moyenne d’un devoir à la maison (commentaire de texte, 50%) et d’une épreuve sur table en 2 heures (question de cours sous forme de dissertation ou commentaire de texte, 50%).
  • Formule dérogatoire session 1 : Examen terminal. Une épreuve sur table en 4 heures (question de cours sous forme de dissertation ou commentaire de texte) + un oral de 20 minutes.
  • Session 2 : Examen terminal. Une épreuve sur table en 4 heures (question de cours sous forme de dissertation ou commentaire de texte) + un oral de 20 minutes.
Lire plus

Heures d'enseignement

  • Philosophie morale ou politique CM24h

Pré-requis nécessaires

Bonne maîtrise orale et écrite de la langue française. Culture philosophique solide appuyée sur la lecture personnelle de quelques œuvres majeures de l’histoire de la philosophie morale ou politique. Familiarité avec le vocable et les outils d’analyse de cette discipline. Capacité à dégager le sens général et la logique d’ensemble de plusieurs textes à partir de leur confrontation critique.

Lire plus

Compétences visées

Compréhension du mode de conceptualité propre à certains courants de la philosophie morale et politique, à travers la fréquentation de corpus précis. De façon générale : maîtrise des méthodes d’exposition et des procédés argumentatifs de l’essai ou de la dissertation ; maîtrise de la technique de l’explication de texte et du commentaire ; examen critique des concepts-clés et problématisation des questions ; capacité à recontextualiser, à partir d’un ou de plusieurs concepts, certaines grandes questions de l’histoire de la philosophie, mais aussi à repérer la reprise ou la réélaboration contemporaine de grands thèmes ou notions issus de la philosophie antique ou moderne.

Lire plus

Bibliographie

Weber, Le savant et le politique

Hobbes, Léviathan

Marx et Engels, Le manifeste du parti communiste

Lénine, L’Etat et la révolution

Tolstoï, Le refus d’obéissance, Paris, L’Echappée, 2017.

Gandhi, La résistance non violente, Buchet / Chastel, 1997.

Lire plus