• ECTS

    3 crédits

  • Composante

    Sciences sociales et administration

  • Volume horaire

    24.0h

  • Période de l'année

    Enseignement septième semestre

Description

Ce cours est une initiation aux méthodes de l’épigraphie, la science auxiliaire qui a pour but de traiter les textes inscrits, en montrant aux étudiants les apports de ces documents qui posent des problèmes spécifiques, mais sont une source essentielle de l’histoire de l’Antiquité. 

Le cours sera constitué de deux volets, une initiation à l’épigraphie grecque, qui abordera les principaux types d’inscriptions et leur intérêt pour l’historien à travers l’exemple de la cité de Thasos, de l’époque archaïque à l’époque romaine, et une initiation à l’épigraphie latine du Haut-Empire, axée sur plusieurs thèmes : l’histoire de la discipline depuis le XVIIe siècle, l’étude des noms, révélateurs du statut et de l’origine des individus, les pouvoirs de l’Empereur et la vision qu’en avaient les Romains.

Le cours sera l’occasion de se former aux pratiques épigraphiques de base (déchiffrage, édition). Les textes seront donnés en grec et en latin, mais aussi en traduction française, il n’est donc pas obligatoire de maîtriser une langue ancienne pour participer à ce séminaire. Pour les étudiants qui étudient une langue ancienne, ce séminaire constitue un complément à l’étude de la langue des textes littéraires classiques.

Enseignement donné sous la forme d’un document pdf

Lire plus

Évaluation

Examen oral de 30 mn environ

Lire plus

Bibliographie

- L. Robert, art. « Épigraphie », dans L’histoire et ses méthodes, éd. par Ch. Samaran, Paris, La Pléiade, 1961, p. 453-497.

- J. Leclant (dir.), articles « épigraphie » dans Dictionnaire de l’Antiquité, Paris, 2005.

- B. Rémy et F. Kayser, Initiation à l’épigraphie grecque et latine, Paris, 1999 (manuel simple et accessible qui donne une bonne approche de l’épigraphie du monde antique).

- J.-M. Lassère, Manuel d’épigraphie romaine, 2 vol., Paris, 2005

Lire plus