• ECTS

    120 crédits

  • Durée

    2 ans

  • Composante

    Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Présentation

Programme

Sélectionnez un programme

Psychologie, Neurosciences, Physiologie du Mouvement et de la Performance

Cette formation scientifique interdisciplinaire est destinée prioritairement aux étudiants s’orientant vers la recherche fondamentale, appliquée et clinique dans les domaines de la Psychologie (cognitive, sociale, et expérimentale), des Neurosciences (cognitives, affectives et computationnelles) et de la Physiologie (de l’exercice, de l’effort et de la performance). Elle s’inscrit en lien étroit avec deux Laboratoires de Recherche : le Laboratoire des Interactions Cognition Actions Emotion[1] (LICAé) et le Laboratoire Interdisciplinaire en Neurosciences, Physiologie et Psychologie : activité physique, santé et apprentissage[2] (LINP2).

Cette formation permet à l’étudiant d’acquérir les compétences nécessaires à :

 1) l’identification d’une question de recherche innovante et pertinente avec des perspectives théoriques, pratiques et sociétales ;

2) sa conceptualisation et formalisation via la réalisation d’un projet de recherche « ambitieux », solidement et scientifiquement étayé.

En permettant l’acquisition de concepts, de connaissances scientifiques, théoriques et méthodologiques avancées et actuelles, ce Master propose une formation de haut niveau à la démarche expérimentale aux outils scientifiques et aux nouvelles technologies d’exploration de l’activité cérébrale et des mouvements corporels. Elle s’adresse donc principalement à des étudiants qui se destinent à une carrière de chercheur (psychologues, neuroscientifiques, ingénieurs...) dans un laboratoire de recherche public ou privé, dans l’enseignement supérieur, ou bien encore en milieu hospitalier ou médicalisé.

 

[1] https://licaenanterre.wixsite.com/licae

[2]https://linp2.parisnanterre.fr/

Voir la page complète de ce parcours

Sport et sciences sociales : perspectives nationales et internationales

Les principales catégories descriptives, les méthodes d’enquête, les démarches d’analyse et de synthèse sont enseignées en prenant comme exemple des réalités liées au « sport », mais l’objectif est de transmettre le savoir-faire plus général des sciences sociales, applicable à d’autres terrains d’enquête (la culture, l’éducation, les loisirs, etc.). Les objets scientifiques sont des objets des sciences sociales : les formes de litiges et de régulation, les relations sociales, les statuts, les normes de conduite, la spécialisation et la division du travail, la formation de groupes professionnels, etc.


Voir la page complète de ce parcours

Sciences du Sport et Education Physique (SSEP)

Potentielle ouverture de cette formation à partir de 2022

Voir la page complète de ce parcours

Etude du dopage et analyse des politiques anti-dopage

(OFFRE EN COURS DE CONSTRUCTION)

La Chaire UNESCO « Étude du dopage et analyse des politiques antidopage » propose à partir de septembre 2020, un Master visant à répondre à un besoin de ressources pour comprendre les réalités du dopage et pour améliorer les dispositifs de lutte antidopage.

Cette Chaire UNESCO prend pour objets à la fois le dopage et la lutte antidopage dans leur dimension sociale. L’internationalisation des réglementations antidopage a fait émerger des impératifs sanitaires mondiaux. La mise en œuvre des dispositifs envisagés dans le cadre de cette approche mondialisée est contraignante et les systèmes d’auto-évaluation des actions menées par les Etats révèlent, à ce jour, des écarts en termes de mise en conformité. La Chaire UNESCO « Étude du dopage et analyse des politiques antidopage » a pour ambition de créer un réseau international de chercheurs en sciences sociales (sociologues, anthropologues, historiens, spécialistes des sciences politiques, juridiques et économiques) afin d’étudier les réalités de la mise en œuvre de ces dispositifs, faire exister les caractéristiques locales, culturelles, sociales et politiques, et ainsi expliciter l’articulation souvent difficile entre les principes pensés à l’échelle globale et les pratiques réelles sur les différents territoires.

Ces recherches sur le dopage s’inscrivent au sein de l’Institut des Sciences sociales du Politique, une unité de recherche associée au CNRS (UMR 7220), reconnue pour sa valeur scientifique, sa pluridisciplinarité et sa forte internationalisation. Elle accueille des chercheurs en sociologie, anthropologie, histoire, sciences politiques, sciences économiques, sciences juridiques qui ont effectué de nombreuses recherches sur le dopage et la lutte antidopage pour des institutions nationales et internationales. La plus grande partie des travaux est accessible sur le site : sciences-sociales-dopage.parisnanterre.fr

Les cours se dérouleront à l’Université Paris Nanterre sur 4 mois en première année et 4 mois en deuxième année ; le reste de la formation sera dédié à la réalisation par l’étudiant, dans son pays, d’une recherche tutorée des réalités nationales avec un support méthodologique à distance.

Les contenus, dispensés en français et en anglais, permettront à l’étudiant de construire des connaissances et des compétences, d’une part, sur le sport, le dopage et la lutte antidopage dans leurs dimensions nationales et internationales, d’autre part, théoriques et méthodologiques pour construire et mener des recherches en sciences sociales.

Cette formation débouchera sur l’obtention d’un Master reconnu par l’État français et ouvrira sur la possibilité d’un doctorat.

Voir la page complète de ce parcours

Activité Physique et Développement Social - APJJ

Potentielle ouverture de cette formation à partir de 2022

Voir la page complète de ce parcours